[🔎 Focus SCPI] Primopierre

Un fil de discussion sur Primopierre. Posez vos questions, partagez les nouvelles sur cette SCPI.

Cliquez ici pour analyser en détails cette SCPI.

En 2021, Primopierre continue d’évoluer dans un environnement européen dynamique sur le marché immobilier de bureau. Le marché parisien se démarque nettement en Europe, suivi de Londres et Berlin. Les quartiers centraux comme à Paris QCA (quartier central des affaires) affiche une vacance de moins de 5%, contre plus de 10% pour ses voisins européens : Milan, Madrid, Londres City, …

Les loyers sont restés stables avec quand même un tiers des marchés analysés qui ont connu des hausses de loyers.

Primopierre s’est positionné sur 7 acquisitions pour un montant de 464 millions d’euros, soit des actifs à plus de 50 millions d’euros en moyenne. Les acquisitions se sont concentrés en région parisienne, à Lyon et Lille.
Sur une stratégie similaire à PF Grand Paris, Primopierre a seulement 11% des biens en régions.

L’un des challenges pour Primopierre sera de supprimer ses surfaces vacantes, à Clichy et à La Défense notamment, pour améliorer son TOF, aujourd’hui à 86,7%.

L’endettement de la SCPI est à 26,8% sur les 30% maximal statutaire.

Sur le 2ème trimestre 2022, les revenus distribués sont en baisse de 10% par rapport au 1er trimestre 2022, surtout une baisse de revenus fonciers.

La SCPI a fait l’acquisition d’un bien dans Paris centre (20ème arrondissement) via la prise de participation au sein d’une SCI.

La valeur de reconstitution s’approche de plus de 10% de la valeur du prix d’achat pour s’établir à plus de 5%, ce qui pourra potentiellement, à l’avenir, donné une revalorisation du prix de part.